Le bossu et les korrigans

Publié le par mirzhin

On raconte qu'un jour, un bossu vient à passer près d'une clairière. Il aperçoit des korrigans qui s'amusent à chanter : 
 
- "Lundi, mardi, mercredi, ...lundi, mardi, mercredi...".
- Ben alors, les korrigans, elle est pas finie, votre chanson, moi je peux vous donner la suite ! se moque gentiment notre bossu.
- Attention, disent les korrigans, si ce que tu nous promets n'est pas à la hauteur de nos souhaits, tu seras sévèrement puni de ton audace !
Et le bossu de chantonner :
- Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi, et puis le dimanche aussi et voilà la s'maine finie !
- Hourra ! crient les korrigans tellement ils sont contents ! Notre chanson est plus longue à présent ! Dis-nous ce que tu souhaite : argent, beauté ?
-Ben, si vous pouvez, j'aimerais bien me séparer de ma bosse bredouille le bossu.
Sitôt dit, voilà les korrigans qui s'emparent du bossu, le mettent dans un linge et le lance de plus en plus haut.
Quand ils en eurent fini de le lancer en l’air, le bossu un peu étourdi se mis debout et quelle ne fut pas sa stupeur de se sentir si léger et de pouvoir relever la tête : sa bosse avait disparu !
Après s’être remis des ses émotions et avoir chaleureusement remercier les korrigans, notre bougre revint chez lui contant son extraordinaire aventure à qui voulait bien l’entendre.
Un usurier bien mal intentionné qui entendit cette histoire se moqua de notre bossu en lui disant qu’il aurait mieux fais d’accepter l’argent qui était bien plus important que de se débarrasser d’une malheureuse bosse ! Il décida de tenter sa chance et de se rendre également à cette clairière.
La tombée de la nuit arrivée, il aperçoit les korrigans qui s'amusent à chanter : 
 
-"Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi ...lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi...".
- Ben alors, les korrigans, elle est pas finie, votre chanson, moi je peux vous donner la suite ! s’empressa de clamer l’usurier
- Attention, disent les korrigans, si ce que tu nous promets n'est pas à la hauteur de nos souhaits, tu seras sévèrement puni de ton audace !
Et l’usurier de chantonner :
- Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi, et puis le dimanche aussi et voilà la s'maine finie
- Hourra ! crient les korrigans tellement ils sont contents ! Notre chanson est plus longue à présent ! Dis-nous ce que tu souhaites : argent, beauté ?
- Je souhaite avoir ce le bossu a laissé, s'empressa de répondre l’usurier.
-Aussitôt les korrigans l’attrapèrent et le firent voler de plus en plus haut.
De nouveaux les pieds sur la terre ferme, l’usurier se rendit compte que non seulement il n’était pas plus riche mais surtout qu’il avait hérité de la bosse de l’ancien bossu !

Publié dans Légende celtique

Commenter cet article

cocole 04/08/2006 07:29

sympa cette histoire! d'abord, j'aime pô les usuriers!!!!bises

salwa 01/08/2006 11:19

hé hoooooooooooo ! t'es ou ?  bisous